Touristes vs Tourdumondistes : le match au sommet à Bali (1ère mi-temps)

Quelle affiche messieurs dames ! L’équipe des 300joursdumonde.com, catégorie tourdumondistes, vient affronter les touristes dans leur stade fétiche : le BaliArena.

Motivés comme jamais après leur écrasante victoire au Sri Lanka, les tourdumondistes vont tenter de faire tomber l’invincibilité des touristes à domicile.

« Beau challenge que se lance cette jeune équipe de baroudeurs, n’est-ce pas Georges ? »

« Tout à fait Jacques, c’est vrai qu’on l’attendait plus aux Philippines ou en Birmanie. La voir ici nous fait un peu l’impression d’un Laurent OneChaï qui partirait au Club Med à Djerba. Mais par méconnaissance du championnat asiatique, elle s’est sentie obligée de passer par ces grands stades. »

Il y a-t-il encore quelques espaces à Bali où les backpakers peuvent prendre du plaisir ? La réponse dans ce match !

Place à la présentation des équipes

Équipe des 300joursdumonde.com

Mumu : Tacticienne reconnue par ses paires, elle progresse de jour en jour dans le secteur de l’improvisation. Son dernier fait d’arme : un spot d’enfer à Tangalle (Sri Lanka). Dommage que Yann s’y soit blessé par excès de confiance.

Manu : Il pêche par un mauvais jeu aérien mais est très à l’aise à mi-distance. Dans les grands jours, il peut tuer le match en quelques minutes. Son mouvement préféré : aller 200 mètres plus loin que la foule, s’assoir et dégainer une bière fraîche.

Yann : Sortant de l’infirmerie suite à son accident de vélo, il est incertain pour ce match. Est capable de vous mettre la larme à l’oeil avec ses expressions et ses émerveillements. Par exemple à Bentota, Sri Lanka : « Quand je serai un papa, j’amènerai mes enfants au Tour du Monde ».

Lou : Étoile montante chez les baroudeuses, elle impressionne par son endurance et son agilité. Elle a grimpé Pidurangala (Sri Lanka) comme un vulgaire escalier. Dois muscler son jeu dans la raquette, en présence de touristes agressifs.

Joseph : Joueur de vestiaire, il sait remobiliser une équipe aux temps-morts. Il a sauvé Yann plus d’une fois de la fringale en plein effort.

Coach : lesgrossacs.com, spécialistes du terrain asiatique, en tournée Sud Américaine à l’heure de ces lignes. Ils ont été embauchés en novembre 2016 pour mener les 300joursdumonde.com à la victoire lors du World Tour Challenge 2017-2018.

Équipe des Touristes à Bali

Yu Selfie : Smartphone dans une main, perche dans l’autre, Yu perturbe souvent les attaques adverses par des cris désagréables et un contrôle du terrain très efficace. Sponsorisée par Instagram.

Bob Bintang : Bob est jovial et sympathique mais sur le terrain, peut vite se laisser aller à jouer trop perso. Capable du pire comme du meilleur, sa consommation de bière laisse parfois perplexes les arbitres.

Karl Photos : Joueur discret mais d’une efficacité redoutable. Sac à dos Deuter, Olympus visé à l’épaule, bridge Sony en support, trépied, 3 zooms. Pénalisé par ses déplacements lents et ses tactiques souvent répétitives.

Juan Honey : Attention danger. Ce prodige voyage en all inclusive, sa cagnotte de mariage à tout pris en charge. Doté d’un gros budget sponsor, il est le chouchou des supporters.

Yolanda Moon : Issue du même centre de formation que Juan, Yolanda maîtrise tous les coups du Routard mais avec 3 fois son budget. Sa faille : les plats épicés qui la boudinent.

Mme Michu (remplaçante) : D’origine française, venue aux voyages sur le tard grâce au CE, elle fait un tabac sur les marchés (absolument pas) traditionnels.

Coach : Le Routard Futé Planet. Ce coach vient du championnat backpakers et a été recruté depuis par les touristes. Sur utilisé, ses tactiques sont connues mais toujours diablement efficaces.

wp-1506977184214..jpg

L’avant match

L’équipe des 300joursdumonde.com commence à préparer son duel balinais à l’aéroport de Kuala Lumpur, pendant les 5h00 d’escale. La stratégie de début de match est claire : aller à Jimbaran en BlueBird taxi, les seuls annoncés comme réglos.

L’heure est donc à la récupération.

« Oh la la Georges ! Grosse mise de pression des touristes dès l’aéroport : pas moins de 3 avions en 30 minutes décollent pour Denpasar. »

Pendant ce temps un groupe de chinois, fan inconditionnel de Yu Selfie, se prépare au match : valises bourrées à craquer de bonbons en tout genre, smartphones, tablettes et reflex squattant les prises de l’aérogare, une délégation dévalise le dutyfree parfum & alcools.

Durant le trajet qui les mènent au BaliArena, Manu constate quelques sièges vides.

« C’est bon signe, se dit-il, les touristes sont en fin de saison, ils sont fatigués. A nous la victoire. »

Dernier briefing du coach
Dernier  briefing du coach : « le plan Gili est risqué, peut être essayer autre chose. »

Ça y est, le coup d’envoi est donné à Jimbaran

Les tourdumondistes attaquent d’entrée : direction le hall des vols domestiques, là où sont les BlueBirds. Beau mouvement d’esquive au niveau de la sortie principale, l’équipe est bien en place.

🏀 Touristes 0 – Tourdumondistes 2

« Contre-attaque … Contre-attaque des locaux, un mur de taxi pas du tout Bluebird les surprend sur leurs ailes. » 3 points.

Pris de court, ils doivent négocier. 200.000 roupies au lieu de 50.000 espérées. Trajet avec chauffeur désagréable en prime. 3 points encore.

🏀 Touristes 6 – Tourdumondistes 2

Bluebird taxi : (seule ?) flotte de taxi Balinais à facturer au compteur. Compter à  la grosse louche 10 € par heure / 30 km.

On sent tout de suite la pression monter. Mais les visiteurs restent bien en place. Leur jeu est fluide.

Pour aller voir le coucher de soleil sur la plage, Manu organise l’attaque classique du baroudeur : la marche à pied. Belle motivation en ce pays du scooter roi. Bob est d’ailleurs en embuscade en train d’en réserver un pour le lendemain. Personne ne cède. Grosse solidarité.

« Il faut dire que l’accident de vélo à Tangalle a refroidi l’équipe des backpakers. »

La balade vers la plage commence dans des petites rues agréables, le nez en l’air à échanger des « hello » avec les enfants. Yann tient bon le rythme, Joseph est en soutien.

🏀 Touristes 6 – Tourdumondistes 4

Le passage du boulevard malmène sévèrement les tourdumondistes : les clubs de supporters des touristes on fait ériger une véritable forteresse d’hôtels le long de la plage, impossible de s’y engouffrer. Il faut faire un détour énorme.

🏀 8 – 4

Et tous ces taxis qui veulent t’emmener …

🏀 10 – 4

« Ça nous promet du beau spectacle, n’est-ce pas Georges ? »

Sur la plage, les 2 équipes font jeu égal.

Yu fait des Selfies avec tout son fan club, Bob boit une Bintang au bar-qui-a-l-air-trop-cool, Karl change de filtre, Mumu, Manu, Yann et Lou se posent face au très beau coucher de soleil. Juan et Yolanda, en tenue de mariés, tentent de leur pourrir la vue.

Coucher de soleil à Jimbaran

🏀 Touristes 12 – Tourdumondistes 6

« Oh la la quelle belle combinaison ! » 😰 Alors que Mumu faisait diversion auprès d’un serveur tenace, Manu contourne le restaurant hyper branchouille par la gauche, s’enfonce dans l’arrière plage par une ruelle glauque. Toute l’équipe des tourdumondistes se retrouve dans un boui-boui à jouer au « pouilleux » en attendant leurs nasi goreng / fish and chips. Repas très bon. 3 points.

🏀 Touristes 12 – Tourdumondistes 9

Les touristes tentent de contrer en dinant aux chandelles les pieds dans l’eau. Juan et Yolanda enfoncent le clou : 2 jus frais sirotés aux bruits des vagues. Ficelle.

La tribune nord est en effervescence : lâcher de lampions sur l’océan. Magnifique !

🏀 Touristes 14 – Tourdumondistes 9

Quel début de match !

Le lendemain, visite du marché aux poissons. Déjeuner sur le pousse à base de gambas grillées. Sympatique, mais l’équipe des 300joursdumonde.com a du mal à développer son jeu : pas de transports en commun, des sollicitations partout, chauffeurs de taxi qui n’inspirent absolument pas confiance.

Marché aux poissons de Jimbaran. Choisissez votre poisson entre env. 4 et 6 € / kg ou vos gambas à env. 13 / kg puis aller les faire griller aux barbecues juste à côté pour env. 3 €. Sympathique.

« On voit qu’ils prennent du plaisir à jouer, mais il va falloir qu’ils lâchent leurs coups désormais. N’est-ce pas Jacques ?  »

« Tout à fait Georges, il ne faudrait pas qu’ils se fassent endormir à poster des photos banales sur Facebook. Face à Yu et Karl, ils n’ont aucune chance. »

🏀 Touristes 16 – Tourdumondistes 11

Temps mort. Très bon coaching de lesgrossacs.com qui propose un classique Ubud pour bien s’installer dans le match et adapter la tactique.

Ubud et Batur : chaudrons bouillants prêts à en découdre

Les classiques du coin (warungs, danses, forêt des singes…) ne départagent personne. La cascade de Tegenungan non plus, elle est surchargée. Si les tourdumondistes en restent là, ils vont se faire plier.

Ils sont mimi les singes, mais en large infériorité numérique par rapport aux touristes

Et oui, sanction immédiate, le marché traditionnel permet aux touristes de prendre 2 points d’avance. Yu et Mme Michu font un show dans la raquette.

🏀 Touristes 18 – Tourdumondistes 11

Manu veut reprendre le match à son compte. Il place sa spéciale : la randonnée. Ça avait super bien fonctionné à Santorin : 4h de rando, paysages somptueux, aucun touriste, malgré les 10 charters à l’heure qui atterrissent sur cette île.

Il fait alliance avec Raphaël, un tourdumondistes venu en renfort avec sa famille. Ils se lancent dans l’ascension nocturne du mont Batur pour voir THE lever de soleil.

Départ à 2h00 du matin, rendez vous dans la rue ….. mais que se passe t il ? Des dizaines de touristes squattent aussi les trottoirs !

Les taxis sont en convoi sur le trajet.

La pause café se fait dans le brouhaha.

L’arrivée au parking ressemble à l’arrivée en bus au parc Güell à Barcelone. C’est saturé.

Manu fait la grimace genre vieux con : ils sont vraiment partout ceux-là …

unnamed
Manu au pied de l’ascension du Batur

Le score s’en ressent.

🏀 Touristes 22 – Tourdumondistes 11

« Le sentier est éclairé ? »

« Non non Jacques, ce sont les frontales des randonneurs. Ça donne l’impression d’une cordée de 3 km »

🏀 24 – 11

A ce rythme, les tourdumondistes ne vont-ils pas rater le lever de soleil ?

« Oh la la, quelle combinaison ! 😰 » La moitié de l’ascension se fait dans un mini camion benne, entassés à 12.

🏀 26 – 11

Bon c’est quand même fun.

🏀 26 – 13

On m’avait parlé d’une randonnée ?

Le guide nous informe que l’ascension ne durera qu’une heure, et qu’on sera 600 (six-cents) au sommet. 3 points pour les touristes.

🏀 29 – 13

À peine le temps d’admirer le ciel étoilé comme un parisien n’en verra jamais, que le soleil se lève, c’est magnifique. A bien y réfléchir c’est rare d’assister à un lever de soleil. Vue parfaite sur le lac en prime. Les tourdumondistes s’accrochent, le cul par terre, faisant fi de l’usine Instagram qui tourne à plein régime dans leurs dos.

Vue du mont Batur 6h00 : 3 points pour les tourdumondistes

🏀 29 – 16

Ascension du mont Batur depuis Ubud. Départ 2h00, retour 10h00. 2h maximum d’ascension + descente, niveau facile. Env. 28 € incluant transport, guide et petit déjeuner. Prévoir une petite laine. Vue d’enfer au sommet.

Aller, un petit Luwak coffee sur le retour, en petit comité, en bonne compagnie, vue splendide.

🏀 29 – 18

Le Luwak coffee ou café caca est un café dont la graine a transité par des civettes qui aiment bien la cerise de café. Il est donc récolté dans ses excréments. Initialement café rare et cher, c’est devenu une grande attraction touristique à grand renfort d’exploitation de civettes. Entre 3 et 5 € la tasse.

Dans la journée à Ubud, grosse attaque de Mumu qui dépose tous les touristes au marché, et file déjeuner au milieu d’une rizière. Bel effort récompensé.

🏀 Touristes 29 – Tourdumondistes 20

En plus, en fin de journée,  Yann et Lou peuvent jouer avec les 2 filles de la guesthouse : dessins, pâte à modeler … 2 points

🏀 29 – 22

Temps-mort : l’équipe des 300joursdumonde.com décide d’une stratégie audacieuse. Alors que toutes les tactiques usuelles sur ce terrain sont basées sur la location de scooter, excursion avec chauffeur, taxi, l’équipe opte pour …. une location de voiture sans chauffeur.

Grosse prise de risque, à un prix important (18€ / jour c’est énorme vu le budget de l’équipe). Tentative d’achat de liberté pour accompagner leur folle remontée.

« Quel courage, Georges ! »

Road trip en montagne : Jatiluwih et son riz, Bedugul pour les nuls

Mumu est désormais dans son jardin. Seule sur des routes escarpées, elle en prend plein les yeux au milieu des plantations de riz. Les touristes opposent peu de résistance, loin de leurs bases.

🏀 Touristes 29 – Tourdumondistes 24

Ils doublent la mise grâce aux conseils avisés d’un local qui les envoit dans des sources d’eaux chaudes peu connues. Yann et Lou y font un festival parmi les Balinais. Les touristes ne répondent pas.

🏀Touristes 29 – Tourdumondistes 26

Arrivée aux fameuses rizières en terrasses de Jatiluwih (classées au patrimoine UNESCO), le match se rééquilibre. Les voitures avec chauffeurs sont garées en file indienne. Avec son Olympus 300 mm, Karl s’en donne à coeur joie derrière la ligne des 3 points.

Manu et Mumu trouvent de l’espace pour développer du jeu, assis un peu en retrait. Dommage que Yann ait les pieds dans le ciment aujourd’hui.

Les rizières de Jatiluwih

Yu fait encore le show pour Instagram mais doit sortir, son groupe est sur le départ.

🏀 Touristes 32 – Tourdumondistes 28

Après un nouveau temps mort, l’équipe des 300joursdumonde.com décide d’une stratégie Bedugul.

« C’est un choix risqué, Georges n’est-ce-pas ? »

« Tout à fait Jacques, venir défier le Lonely Planet sur sa une de couverture, c’est sacrément gonflé »

Bedugul pour les nuls : Petite ville de montagne au centre de Bali. Elle abrite le temple Pura Ulun Danu Bratan que vous avez forcément vu au moins une fois en photo sur une brochure de CE ou sur le Lonely. Entrée 3,50 €.
Le temple Pura Ulun Danu Bratan

A 8h30 au guichet du temple (celui du Lonely donc), ça va pas mal, les touristes sont pris au saut du lit. Dommage le temps est maussade. Mais Manu et Mumu peuvent ainsi shooter tranquillement à mi distance pendant que Yann et Lou font écran au parc de jeu.

🏀 32 – 30

Manu tente une percée dans la raquette.

« Oh la la la faute énorme de Yu. »

Alors que Manu était à 2 doigts du 180° parfait avec la Gopro, il se prend une perche à selfie dans la tronche. 2 lancer-francs. Les touristes s’écartent. 1 sur 2.

🏀 32 – 31

Énorme coaching des locaux 😲 : 3 bus arrivent en même temps et déversent des salves à répétition de Yolanda, Juan, Bob, Mme Michu, Yu, Karl.

Les backpakers doivent jeter l’éponge après malgré tout une séquence plutôt équilibrée.

🏀 Touristes 34 – Tourdumondistes 31

Direction la casquade Banyumala Twin.

Mumu est dans son élément, assez difficile d’accès en voiture, puis une bonne trentaine de minutes de marche dans la jungle,  le tout attaqué dans la matinée. Les chances de scorer sont bonnes.

Après un bon jeu collectif dans le sentier, les visiteurs arrivent à la cascade.

Ooohh lalaaaa le bon plan, il n’y a personne !!! 3 points

🏀 Touristes 34 – Tourdumondistes 34

Passée l’euphorie, les backpakers doivent composer avec une contre attaque solide des locaux : Bob, Juan et Yolanda débarquent avec de grandes ambitions.

Juan Honey et Yolanda Moon sont en mariés. C’est leur shooting mariage ! Le photographe, doublure de Karl, mitraille comme jamais.

« On avait l’habitude d’en voir sur le pont Bir Hakein, mais là ça dépasse le réel. L’Olympus, monté en 300 mm, fume. Encore 1h00 et c’est l’équivalent de tout l’espace mémoire disponible des 300joursdumonde.com qui passerait en photo de mariage.

🏀 37 – 34

Bob se jette à l’eau ! Il tente de pourir la vue des visiteurs, suivi par 2 pom pom girls qui veulent changer leurs photos de profil Facebook, en inventant des positions de yoga innatendues.

Contre attaque immédiate de Manu qui les suit. C’est top ce petit bain frais.

🏀 37 – 36

ℹ Casquade Banyumala Twin. Une des nombreuses cascade du centre de l’île (région de Munduk – Bedugul). Accessible en voiture/scooter et 30 minutes de marche, adaptée aux familles, dans la jungle. Petite donation à l’entrée.

Sur le retour, les tourdumondistes enfoncent le clou avec un enchaînement café dans un boui-boui + bière au bord de la route avec vue d’enfer sur les lacs.

Ils virent en tête !

Ils ne sont pas beaux ces petits lacs ?

🏀 Touristes 37 – Tourdumondistes 38

Temps-mort : la tactique Amed (qu’envisageaient les tourdumondistes) a du plomb dans l’aile. Le volcan Agung se réveille dans l’est de l’île, la région est déconseillée.  Tous les touristes se rabattent au centre et à l’ouest. L’espace de jeu pour les backpakers se réduit.

Ils choississent de passer par Pemuteran, nord-ouest, bien décidés à prendre l’avantage.

On passe par Pemuteran ok ?
Le coach est d’accord pour Pemuteran

Pemuteran, le Bali des Frenchies

Pemuteran, c’est un espace pour développer du jeu aquatique.

« On y annonce des spots snorkeling excellents et faciles »

Les backpakers, convertis pour un temps en road-tripeurs, sont à l’aise sur les routes qui mènent à Pemuteran et avancent à leur rythme. Ils replacent une séquence « bains d’eaux chaudes » en chemin, mais cette fois-ci Mme Michu et tout son club de supporters, les attendaient au tournant avec une haie d’honneur, en forme de magasins, de 50 mètres. 2 points et un lancer franc (faute de Mumu qui craque pour un short).

🏀 Touristes 40 – Tourdumondistes 38

Heureusement, Yann et Lou font un tabac dans la raquette. 2 points.

🏀 Touristes 40 – Tourdumondistes 40

« Et le snorkeling ! T’attends l’hiver ou quoi ? »

C’est parti pour la séquence snorkeling : 12 personnes dont 10 frenchies embarquent de bon matin sous un soleil qui transperce la mer. Les touristes sont bien positionnés mais n’empêchent pas les tourdumondistes de développer du jeu. D’ailleurs dans le groupe, on trouve plusieurs voyageurs au long court. 😉 Salut à tous c’était cool.

« Oh lalaaaaa, quelle séquence de jeu ! Toute l’équipe des 300joursdumonde.com se retrouve dans un véritable aquarium. 3 points ! Quel match mesdames et messieurs !  »

🏀 Touristes 40 – Tourdumondistes 43

Séance de snorkeling en bonne compagnie

Après ces bonnes sensations, retour au village pour buller sur la plage. Dommage qu’elle soit protégée par une rangée de resorts. Mais le charme du coin opère malgré tout.

A mi séjour, c’est la mi-temps !

Avec ce score très serré de 40 – 43, ça nous promet une sacrée deuxième partie de match. Les touristes ont plus d’un tour dans leur sac pour plier le match. Et puis l’abandon de la tactique Amed est un sacré coup dur pour les backpakers. Comment vont-ils tenir le rythme ?

Supporters, on attend vos encouragements en commentaires !

Voir la 2ème mi-temps tout de suite >>

 

Laisser ici votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s