Le nord de la Thaïlande en famille : nature, culture, street food

Le nord du pays n’est pas méconnu, disons qu’il est moins emprunté. C’est une zone très traditionnelle, très bouddhiste, très royaliste. Les routes y sont peu nombreuses. Les montagnes et les cultures de riz ou de maïs occupent une bonne partie de cette  rėgion encapsulée entre le Myanmar et le Laos.

Les 300joursdumonde.com y ont passé 2 semaines. Passage en revue !

Chiang Maï

Chiang Maï, la deuxième ville du pays, a su garder son allure de petite ville provinciale. Elle s’appréhende assez facilement. Dans 90% des cas, elle sera ton camp de base pour rayonner autour.

Flaner dans la vieille ville

Chiang Maï c’est d’abord sa vieille ville ☆☆☆ remplie de vieux temples et encadrée par de vieux remparts et des douves. On ne peut pas dire qu’elle nous ait mis par terre (nous saturons vite des temples). Y déambuler 1 journée est suffisant. Nous ne conseillons pas forcément d’y loger. A noter qu’un marché géant hebdomadaire s’y tient le dimanche soir. Très très fréquenté.

Prendre un cour de cuisine

Chiang Maï, c’est ensuite la cuisine, en tant que capitale de la gastronomie Thaï. Les possibilités de cours de cuisine sur une journée sont très nombreuses. Apprends à réaliser le célèbre Pad Thaï, le Chicken cashew nuts ou le mango sticky rice dans une ambiance détendue et internationnale.

Thaïlande
Avant d’entamer le cours, petit tour au marché
Le cours de cuisine Thaï ☆☆☆☆ : une demi journée (5 plats) coûte environ 25€ par personne, celui d’une journée (7 plats) environ 30€. Transferts inclus. Vous mangez ce que vous cuisinez. Prix accompagnant ou enfant à négocier.

Prendre de la hauteur au Doi Suthep

En guise de balade du Dimanche, la place to be c’est Doi Suthep ☆☆☆. C’est une colline à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de la ville sur laquelle se niche le Wat Phra That Doi Suthep, un temple doré dont « l’attraction » principale est de tourner en rond en récitant des prières. Il y a du monde.

Le temps fort de la visite ? La zenitude du temple ? Non, la vue sur la ville.

Thaïlande Chiang Maï
Vue sur la ville de Chiang Maï depuis Soi Suthep

Tu peux compléter la visite par d’autres sites des environs : jardins royaux ou cascades par exemple.

Le night bazaar

En enfin le meilleur de Chiang Maï selon les 300joursdumonde.com, c’est le quartier du Night Bazaar ☆☆☆☆☆ à l’est. On y passe les meilleures soirées, on y trouve les meilleurs logements, on y fait les meilleures rencontres. Street food au rapport qualité prix excellent, ambiance mêlant des locaux et des touristes dans une harmonie joyeuse.

Ce quartier est le concentré de ce que recherche le backpacker.

▪ Ambiance comme si tu y étais ▪

Tu rentres de ta visite du jour vers 17h00. Tu te reconnectes au wifi qui dépote dans ta guesthouse de charme à 17€ la nuit (3 lits + petits déjeuners) pour entrenir ton blog et ton réseau. Après une douche chaude, tu croises par hasard des tourdumondistes (3 en 3 jours dans notre guesthouse!), vous refaites le monde ensemble autour d’une bière à 1,30€, pendant que les enfants jouent ensemble. Puis, une fois le massage à 5€ de l’heure fini, tu débarques dans un des nombreux food-corner couverts. Et là … tu risques d’être vraiment très très bien.

Un peu comme au marché de noël quartier bouffe, tu ne sais pas où donner de la tête. Les huîtres au Sancerre sont remplacées par des gambas à la citronnelle, les coupettes de champagne à 12€ par des jus frais à 1€, les magrets par des brochettes de poulet sauce saté, les gaufres au caramel beurre salé par des rotis (crêpes) banane coco.

Mec afame qui saute de joie.gif
Votre tronche en arrivant au marché

Si tu es lassé de nourriture thaï, pas de panique. A ta gauche un burger de boeuf frites maison, à ta droite, derrière le barbecue de crocodile, des falafels à foison.

C’est l’autre paradis de la gastronomie.

On a adoré, ça ce voit non ?

Bilan Chiang Maï

Chiang Maï ☆☆☆☆ : Camps de base du nord de la Thaïlande, les prix y sont beaucoup plus doux qu’à Bangkok ou le sud. Accessible en train, avion, bus. Nous conseillons de loger à l’est de la ville, entre le night bazaar et la porte Thapae de la vieille ville.

Bon, après ces bonnes séquences gastronomiques, il est grand temps de partir voir des éléphants dans l’un des 1000 centres de la région.

Ah non, on ne l’a pas fait, oups. On est parti en virée en campagne. Suis-nous.

❓ Au fait – break – es tu abonné au blog pour recevoir des notifications et une super newsletter de temps en temps ? Non ? Fais-le ici avant de continuer et reviens vite ici, ou pas, t’es libre.

La boucle du nord ouest par Mae Hong Son

Quel backpacker ayant mis les pieds au nord de la Thaïlande n’a pas entendu parler de cette boucle : la boucle de Mae Hong Son.

C’est un road-trip célèbre qui se fait usuellement en scooter sur 3 jours minimum (5 voire 6 en mode slow). Nous l’avons faite en 5 jours et en voiture de location. On n’a pas regretté ! Rouler entre 600 et 800 km soient 1800 virages en montagne, à 4 avec sac, sur un scooter aurait été un enfer.

Au programme : campagne, panoramas, arrêts en bord de route, villages, cascades, temples, grottes, sources chaudes, night markets …

La boucle de Mae Hong son
Aperçu de la boucle de Mae Hong Son avec les 4 étapes usuelles. Toutes les variantes et les détours sont autorisés.

Si tu tournes dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, la première étape, après Chiang Maï, sera Pai.

Attends, tu as le droit de tourner dans l’autre sens. Dans ce cas lis cet article à l’envers 🤣.

Trajet Chiang Maï >Paï 

Trace ta route. Évite les buffles sur la route 🐂.

Paï et ses environs

Oh la la, en voilà un mignon petit village. 3 rues, 2 stations services, 5 supermarchés 7-Eleven, un grand night market bien fourni.

On y croise des hippies, des loopers, des tourdumondistes, des Thaïs du Sud en vadrouille, des chinois. Impossible de s’ennuyer le soir dans cette bourgade animée.

Mais surtout les alentours sont très charmants. Idéal donc pour s’y poser 2 jours, voire plus, tu es libre. En ville ou non, on s’en fout, si tu es là, c’est que tu es motorisé, ou que tu vas l’être pour rayonner.

Tu pourras y faire, en vrac :

(1) Une balade au World War II Memorial Bridge ☆☆☆, y faire des photos avec des robots fabriqués en pièces détachées de voiture. L’endroit est légèrement survendu, mais c’est sur la route alors tu t’y arrêtes et puis c’est tout!

(2) Un couché de soleil au « Canyon » ☆☆☆☆☆, moyennant une balade un poil dangereuse sur des crêtes de 30 cm de large. Attention vertige !

(3) Une balade bucolique au travers d’une rizière sur un pont en bambou ☆☆☆☆☆, minutieusement entretenu par les paysans.

Thaïlande
Elle n’est pas mignonne cette petite balade. Fais pas ton radin, lache une petite donation en arrivant.

(4) La cascade Pam bok (sur le chemin du pont en bambous)

(5) Et aussi tout ce qu’on n’a pas fait : les landsplits (paysages fragmentés par des récents tremblements de terre), les sources chaudes Thapai hors de prix, un grand bouddha blanc qui domine la ville, d’autres cascades.

Paï (☆☆☆☆) : un bon 150 km de Chiang Maï (3h00 de voiture, 4h00 de scooter, accessible aussi en bus). Village très visité par les backpackers. Ambiance festive le soir. Alentours charmants. 2 ou 3 jours sur place.

Trajet Paï > Mae Hong Son

Le trajet commence à être plus sympa que le premier tronçon. Des beaux points de vue et quelques stops sympas. On en a fait 2.

(1) Les sources chaudes Sai Ngam à une quinzaine de kilomètres de Paï ☆☆☆. Mignon. Tu te baignes dans une rivière à 33°C et tu te tartines le visage de boue si t’as envie. Les enfants ont adoré. Prévoir 1 ou 2 € par personne.

(2) Les grottes de Tham Lod ☆☆☆. Ça ne vaut pas Padirac mais c’est rigolo de voir l’aspect un peu artisanal de cette visite, sans lumière, une petite partie sur un radeau en bambous avec des guides franchement pas motivés. Bon … C’est plutôt pas donné et selon  la saison la visite dure …. 10 minutes, certaines grottes étant immergées.

(3) Et ce qu’on n’a pas fait : le trajet entre Paï et Mae Hong Son étant assez long, pourquoi ne pas couper la route en 2 en s’arrêtant dans des petits villages, par exemple Mae Lana ou Sopong.

(4) Ah oui, n’oublie pas de matter un coucher de soleil en route.

Mae Hong Son

On n’a pas fait grand chose ici. Ni l’autre pont en bambou, ni les autres cascades, ni des détours vers des villages …

On s’est contenté du village – comprends que ça nous a contenté, enfin on était content quoi, non mais on ne voudrait pas que tu crois qu’on était blasés ou fatigués, nous étions content d’être à Mae Hong Son – pendant une soirée et une courte matinée.

« Merde, je me rappelle maintenant, on a raté le coucher de soleil sur la colline,  trop la flemme.  »

Bon …

(1) Balade autour du lac puis au night market, très beau, très bon. Il y a même des frites et un château gonflable pour enfants. Que demander de plus pour prendre l’apéro tranquille. Manger assis sur le trottoir parmi les locaux est vraiment sympa. Rien à voir avec Paï. Plus authentique mais moins festif.

Thaïlande
Le temple au bord du lac : on dirait un puzzle chiant à faire, mais beau.

(2) Ah oui le lendemain on est monté sur la colline finalement voir la vue sans coucher de soleil #onsenfou.

(3) C’est tout ?

Oui.

Mae Hong Son ☆☆☆ : 110 km de Paï minimum. Probablement plus avec les petits détours. A noter que les rares portions de route dégradée du circuit se trouvent entre Paï et Mae Hong Son. 1 ou 2 jours sur place.

Trajet Mae Hong Son – Mae Chaem 

« Oooh c’est beau »

« C’est du maïs tout ça ? »

« Ah la la on s’arrête un peu la ? »

Thaïlande
« C’est le Myanmar là-bas ? »

Mae Chaem

En voilà un village bien tranquille organisé autour de belles rizières.

Pour cause de pénurie de logement à moins de 20 €, nous voilà installés pour 2 nuits dans  un camping paumé, mais alors bien paumé.

Ce furent nos 2 meilleures nuits. Enfin non : nos 2 meilleurs jours, on a hyper mal dormi.

▪ Ambiance comme si tu y étais ▪

Tu viens de t’enfiler 4h de route, et après 10 minutes dans un chemin défoncé que Maps.me ne connaît évidemment pas, tu te retrouves dans un champ avec une baraque, 6 tentes et un énorme panorama magnifique 😮.

Thaïlande
Camping pour 2 nuits près de Mae Chaem : magnifique le jour, festif le soir

La proprio t’acceuille au whisky blanc (pas bon).

Le soir arrivant, tu bois une bière en mattant le coucher de soleil puis un énorme orage au loin qui distribue des éclairs à 180°. Le tout dans le calme absolu. Spectacle de fou.

2eme acte, tu assistes à un coucher de lune dans un ciel plus étoilé qu’à Atacama.

« On se croirait à la Géode. »

Et enfin, un groupe de Philippins organise un barbecue auquel tout le monde est cordialement convié. Merci ! 🍻

Arrive le moment d’aller dormir sur ton matelas, non ta mousse, non ta natte. Bon t’es à même le sol. Tu dors hyper mal.

Le lendemain, rebelote. A 9h15 pétantes, 2 bickers Thaï sont au petit déjeuner au whisky-soda avec la patronne ! Malgré cela, ils tiendront jusqu’au barbecue du soir. Quelle santé.

Mae Chaem ☆☆☆☆☆ : Cette notation est probablement sur-évaluée mais on s’est tellement régalé dans ce camping. Allez, on ne le fait pas souvent : voici le lien de Fuang Fah camping . Comptez un gros 160 km depuis Mae Hong Son (sans les détours). C’est long.

Trajet Mae Chaem – Chiang Maï 

Encore 160 km.

Ce trajet est l’opportunité d’aller visiter le parc de Doi Inthanon. Point culminant du pays, temples, cascades, etc etc. …

On a zappé.

Bilan de cette boucle en voiture

La boucle de Mae Hong Son en voiture (Chiang Maï – Chiang Maï) ☆☆☆☆. Entre 600 et 800 km selon les détours. Comptez 5 jours en mode slow, peut être faire en 1 jour de plus si c’est avec des enfants. Voiture louée chez Thaï Rent pour 18€ par jour. Très bonne manière de découvrir la campagne du nord. Vaste choix de logements à moins de 20 € la nuit, inclus Wifi et eau chaude. Safe pour toute la famille.

Eh t’en vas pas ! Le road trip continue à Chiang Raï.

Chiang Raï

Bon, on avoue, le trajet direct de Chiang Maï à Chiang Raï n’est pas terrible. 3h00 de rien. Il vaut mieux le faire en bus ou en avion, quoique ça dépend ce que tu prévois là-haut.

Chiang Raï est principalement connu pour les 2 édifices déjantés qui y trônent, un au sud, un au nord. Les 2 artistes/architectes qui les ont bâtis ne devaient pas se nourrir que de Pad Thaï.

(1) Le White Temple ☆☆☆☆ : c’est la carte postale du coin. Un temple tout blanc orné de sculptures limite morbides avec à l’intérieur une fresque moderne qui plait aux grands comme aux petits.

Thaïlande Temple blanc de Chiang Raï
Le temple blanc de Chiang Raï : qu’il y a t il dedans ? Il faut aller voir, les photos sont interdites.

(2) La Black House ☆☆☆ : C’est un ensemble de maisonnettes remplies d’oeuvre de l’artiste Thawan Duchanee qui adorait visiblement décortiquer les animaux. Original.

Une fois que tu as fait ces 2 endroits et une petite soirée au night bazaar à bien manger, t’as un peu fait le tour de la ville. C’est là ou ta voiture peut te servir pour monter voir de la campagne, du jardin royal, des plantations de thé, du Mekong … Ou faire des treks.

On n’a rien fait de tout ça. On a complété les 3 jours passés ici par de la « normal life » en famille. Comprends par là : école, siestes, parcs, balades, cérémonie de crémation du roi (26 octobre 2017 #villemorte).

Chiang Raï ☆☆☆ : A 200 km au nord de Chiang Maï (3h de voiture ou bus, route nickel), cette ville propose 2 attractions phares (temple blanc et maison noire) et c’est tout. Il faut ensuite pousser plus au nord pour en voir et en faire plus. A vous de voir 😉

2 semaines dans le nord de la Thaïlande en famille : synthèse

Notre plan initial dans le nord était de faire « des éléphants » puis la boucle de Mae Hong Son en scooter puis de l’immersion profonde. On n’a rien suivi du plan.

Les éléphants : trop de choix, trop polémique, trop cher, on a déjà fait un safari au Sri Lanka qui nous laisse un trop bon souvenir d’éléphants sauvages. Zappé.

La boucle en scooter : heureusement qu’on l’a faite en voiture ! Plus de 600 km à 4 sur le scooter à 4 aurait été de la folie.

Dormir chez l’habitant en immersion profonde : nous avons pété les plombs sur booking.com ! Trouver un nouvel endroit tous les 2 ou 3 jours était … fatiguant ! Du coup on n’a pas trouvé et on a été directement à Chiang Raï.

Nous retiendrons du nord :

  • Chiang Maï, pour y vivre plusieurs jours et profiter des prix doux, des gens adorables et de la gastronomie.
  • Un road trip très agréable, entre paysages zen la journée et rencontres festives le soir.
  • Une culture Bouddhiste très imprégnée mais non pesante et parfois un peu décalée comme à Chiang Raï.

Nous serions restés plus longtemps sans problème, mais ayant choisi de partir vers le sud, il était temps de sauter dans le train pour Bangkok.

Les routards vantent le nord de la Thaïlande.

On a compris pourquoi.

A bientôt.

2 commentaires

Laisser ici votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s