Ces 4 choses à savoir avant d’aller au Vietnam

Sans être au niveau de son géant voisin chinois en terme de choc culturel, le Vietnam ne s’apprivoise pas en 1 jour.

Il est assez facile de s’y ramasser, tant les clichés touristiques occultent le vrai Vietnam.

Alors avant de louper ta lune de miel, de te fâcher avec ton/ta meilleur(e) ami(e) ou d’organiser un rapatriement de toute ta famille, prends le temps de parcourir ces quelques lignes.

« Nan mais ça va, j’ai déjà fait la Thaïlande ».

Oui mais c’est pas pareil … lis je te dis.

Vietnam
Good morning Vietnam (ici à Hoi An)

1. Être piéton : comment gérer ?

« Oh les cons » (Phrase envers les scooters et les voitures, qui vient à l’esprit quand tu es piéton en ville).

Être piéton au Vietnam, c’est être tout en bas de l’échelle.

C’est connaître l’inexistence, l’humiliation.

« C’est se sentir homme invisible. »

Les trottoirs sont parfois grands. Mais une moitié est bouffée par les scooters garés, l’autre l’est par les vendeurs de soupes. Il te reste 3 solutions :

  1. Marcher coûte que coûte sur le trottoir : c’est-à-dire escalader les scooters, slalomer entre les buveurs de soupes, éviter les jets qui jaïssent des portes.
  2. Marcher sur la route : c’est-à-dire accepter de déambuler dans un essein de scooters bruyants, parmi les charrettes, les voitures, les chinois, les pousses-pousses.
  3. Appeler Anne Hidalgo pour mettre de l’ordre là-dedans.

Tu choisis quoi ? Nous la 2, après avoir essayé la 1 sans succès, et sérieusement envisagé la 3.

Et pour traverser ?

Vietnam
Il faut une petite dose de courage …

Là c’est carrément hallucinant : les bus, les taxis, les vélos, les scooters,  les livreurs de choux, personne, absolument personne ne te laissera passer. Pire à peine auras tu mis un pied devant, voire simplement penché la tête, que tu prendras un buzzer en pleine tronche.

« Le tout sans le moindre regard. »

Que tu sois touriste, grand-mère, enceinte, handicapé, avec tes enfants : même sanction. Tu restes une sous-espèce.

Quand t’as passé ton code, t’as retenu « Piéton engagé, priorité » ? Bah au Vietnam c’est « piéton engagé, piéton en danger ».

Nan mais attend, faut se mettre à leur place. C’est pénible de mettre un pied à terre ou de passer le point mort. Et faire ses courses en restant sur sa bécane, c’est quand même vachement pratique.

Traverser une rue : Respire un grand coup, engage toi, prudemment mais fermement,  en diagonale à vitesse modérée sans jamais t’arrêter. Une fois au milieu du gué, reste concentré, n’écoute pas les klaxons, il te reste 3 mètres, ne lâche rien. Si tu ne le sens pas, lève une main et agite la. Ça va le faire.

Lueur d’espoir

Dans cette jungle, où le piéton n’a pas d’espace vital, un début de commencement de prise de conscience semble vouloir émerger. Par 2 fois nous nous sommes sentis êtres humains tout en étant à pied :

  1. À Hoi An (charmante ville du centre) : À partir de la fin d’après-midi, le centre historique est interdit à la circulation. Ce n’est pas encore le pied intégral, car entre les résidents, le marché et les pousses-pousses, on est tout de même klaxonné souvent. Mais c’est un beau geste.
  2. À Hanoï : Incroyable ! Les rives du lac de la vieille ville sont piétonnisées les samedi et dimanche. On se croirait sur les voies sur berges à Paris.
Vietnam
Déambuler au calme dans Hoi An
❓ Au fait, es tu abonné au blog pour recevoir des notifications et une super newsletter de temps en temps ? Non ? Fais-le ici et reviens vite, ou pas, t’es libre.

2. La météo : Tu n’as ni pull ni K-Way ? Oups …

Au Vietnam, tout au long de l’année, tu dois composer avec la météo. Entre la période de mousson, des cyclones, des trop fortes chaleurs, de froid, c’est difficile de trouver un créneau idéal pour couvrir tout le pays.

En décembre par exemple, il fait 30°C dans le delta alors qu’il peut neiger à Sapa. Tu te pointes en tongs, tu finis en goretex.

Vietnam
Le froid du nord en décembre, ici à Bac Ha

Ne parlons pas du centre du pays où la brume et la pluie occupent 300 jours de l’année. Ta crème solaire périme au fond de ton sac.

Adieux plages paradisiaques. Si tu cherches de la vitamine D ou une luminothérapie, passe ton chemin.

« Il est sympa ton pays, mais on fait comment alors ? »

Et bien on s’imprègne des ambiances mystiques d’une baie de Ha Long sous le brouillard, on profite de chaque sortie d’un rayon lumineux, on se met au vert à la montagne, on savoure une soupe chaude.

Puisqu’il n’y a pas de saison idéale au Vietnam, vas-y quand tu veux. Chaque mois, chaque région aura quelque chose à offrir. Par exemple, après 12 jours de nuages/bruine/pluie/froid (décembre 2017), nous avons profité de grand ciel bleu pendant 2 jours sur la baie de Ha Long.

3. Négociations, arnaques : crise de nerfs ou anecdotes ?

Corruption à la frontière terrestre, taxi meter trafiqué, bus qui te dépose à 3 kilomètres de ton point de chute, rendu de monnaie approximatif, négociations de mauvaise foi, surbooking, …

Chaque voyageur ayant séjourné au Vietnam a ses anecdotes d’arnaques à raconter. Certains ne s’en remettent pas, d’autres y laissent toute leur santé, d’autres encore ont le moral à zéro …

AGwkw.gif
Quand t’as envie de te faire un Viêt à coups de baguette

Et bien, nous avons traversé le Vietnam pendant 37 jours, sans jamais ressentir de sentiment d’arnaque.

Allez, en creusant bien, on aurait bien une ou deux anecdotes nous aussi. Par exemple ce bus qui nous lâche à My Tho au lieu de Ben Tre, ce pousse-pousse payé 200.000 VND pour 10 minutes ou bien ces parkings payants 50 mètres avant les parkings officiels … et gratuits.

Mais que dire de ces 2 écharpes offertes par notre hôte, cet autre bus qui fait un détour rien que pour nous pour nous poser à Tam Coc et non Ninh Binh à 4h00 du matin, ces happy hours dans les auberges où la bière est gratuite, ces nombreux petits déjeuners offerts.

Et la corruption ? Nous n’y avons JAMAIS été confronté, que ce soit à la frontière terrestre Cambodge – Vietnam ou lors de nos fréquentes chevauchées à 4, sur un seul scooter (Da Lat, Hoi An, Tam Coc, Cat Ba). Chance ?

Ce ne sont donc pas du tout les arnaques que nous retiendrons du Vietnam. Bien au contraire. Quelle est notre recette ? Ci-dessous quelques astuces que nous utilisons. A prendre … ou à laisser 😃 !

Réservations : 100 % faites du jour au lendemain sur booking.com ! Gage de sérieux pour les mieux notés. Ok, ça casse un peu le mythe du baroudeur qui descend du bus et cherche sa chambre sur le champ, mais c’est du 99% satisfait si la note est bonne. Homestay, auberge, hôtel, tout y passe.

  • Astuce pour famille avec enfants < 6 ans  : Si tu n’as pas prévu une nuit de folie avec bibi ou mimi, réserve une chambre pour 2 (critère booking 2 adultes et 0 enfant) avec 2 lits simples jumeaux. Ils sont souvent de 140 cm 😁, allez même 120 cm ça passe !
  • L’astuce ultime : réserver un hébergement nouvellement référencé qui n’a pas de note ni commentaire. Le propriétaire sera aux petits soins pour faire sa réputation web et les prix seront plus bas.

De rien.

Vietnam
Y (c’est son nom 😀) s’est décarcassé pour nous : cuisine à tomber, excursion originale, chambre nickel. Rien à redire, pas d’arnaque.

Gestion des transferts 🚌 : on a eu l’impression que les guesthouses et les hôtels proposaient souvent les meilleurs solutions/prix pour gérer les transferts en bus. En effet, passer par eux engage leur réputation booking, agoda, airbnb ou tripadvisor donc ils se décarcassent pour vous. Moins de stress pour les pick-ups, pas de négociation (les prix sont fairs d’entrée), pas de soirée de perdue à se faire toutes les agences de la ville. Tu trouveras toujours une exception qui confirme la règle mais c’est au final la solution que nous recommandons.

  • Exemple à suivre : notre transfert Ben Tre – Da Lat, notre hôte a carrément attendu le bus avec nous et géré l’itinéraire avec le chauffeur. Résultat : aucune surprise, aucun faux frais, un trajet authentique et nickel.
  • Exemple à ne pas suivre : notre transfert Bac Ha – Hai Phong. Notre hôte connaissait mal ce transfert : mauvaise heure, mauvaise destination (Hey! Chô, on ne t’en veut absolument pas, t’inquiète). Conclusion : un bus pour Hanoi qui arrive à la mauvaise gare, un transfert en taxi, un autre bus qui arrive encore à la mauvaise gare, un autre taxi. Mumu toussait à chaque fois que son regard passait par le compteur.

Taxi : Minimiser la prise de taxi si vous êtes (comme nous) suspicieux. La solution ultime dans les villes s’appelle Grab (l’équivalent de Uber).

Bons plans pour les excursions et/ou les destinations : Tripadvisor, Google ? Beaucoup trop de choix. Un bon vieux guide Le Routard ? Adieux  l’originalité. Les offices de tourisme ? Surtout pas en Asie. Les blogs ? Oui, bien sûr. Mais lequel ? Le meilleur bon plan reste celui que te donne le voyageur croisé la veille à ta guesthouse. Pas de recherche fatiguante, pas d’hésitation, pas d’arnaque, le conseil de voyageur pris autour d’une bière, c’est du béton armé pour bâtir un voyage à succès.

Allez, lache le Lonely 5 minutes et demande un tuyau à tes voisins de chambre 😉.

4. Les Viêts

Des Viêts, nous avons cette image de la courageuse paysanne au chapeau conique revenant des champs en bicyclette.

Ou bien du vieux sage devant son échoppe datant de l’Indochine, qui observe les passants dans la rue.

Pourquoi pas même ce soldat, caricaturé par Hollywood, qui mitraille en criant.

Si ces clichés sont un peu obsolètes, les Viêts n’en restent pas moins de vrais phénomènes !

Ce qui marque le plus les esprits est cette faculté à montrer qu’ils n’en n’ont rien à faire de toi. Mais vraiment ! Par exemple :

Quand tu marches paisiblement dans un rue et qu’un scooter se gare en queue de poisson juste devant toi. ☹

Quand tu demandes le code Wifi au co pilote du bus et que tu prends en retour un « no no bouaboua ggrrr no no » ☹☹

Quand tu rentres dans un magasin de chaussures et que tu te fais mettre dehors « No size, no size ». ☹☹☹

Quand tu rentres dans un restaurant et que tu te fais accueillir par une dame tellement froide que t’as envie de la réchauffer à coups de chili. ☹☹

De nombreuses expériences voyageurs sont mitigées sur l’accueil Viêt. Nous avons considéré qu’il ne s’agissait que d’une façade et nous n’avons eu aucun mal par ailleurs à croiser des gens adorables.

Vietnam
Par exemple Chô, ravi de nous faire découvrir son village et sa communauté Hmong Fleur

C’est vrai qu’on a 2 enfants en bas âge. C’est un peu une arme fatale. Un mélange de pitié, de tendresse et de curiosité transforme le plus grognon des Viêts en papi gateu.

Et tous le reste, ces anecdotes, ces belles rencontres …

On a parlé  de la météo, des piétons, des locaux, des arnaques … Mais le Vietnam c’est aussi ces quelques anecdotes qui font le voyage :

Être milliardaire en billet. Le taux de change est d’environ 1 € pour 25.000 VDN. Un pain coute 10.000, un billet de bus 300.000.

Manger facilement dans la rue un sandwich de baguette (banh my), plutôt bon et pas cher (1 €). Pratique non, quand tu en as marre des soupes de nouilles ?

T’équiper pour la randonnée ou la montagne pour 5 fois cher qu’en Europe. Les boutiques vendant du The North Face sont très nombreuses (surtout à Hanoï). Penses y !

Agrandir ta collection de LEGO (enfin des copies, certaines comme LEPIN étant de qualité équivalente) pour vraiment pas cher, on parle de 20 € pour une boîte de 1000 pièces !!

Plein d’autres voyageurs cools rencontrés le temps d’un dîner ou d’une ballade. Un grand merci à vous tous, pour les bons moments, on vous souhaite BON VOYAGE.

pixlr_20180116220241407
Ici avecles familles « Mais pourquoi pas nous » ?« Lotus Papayes et Elephants »« CassaFlo »« A tavers le monde », et tous les autres.

Bien vivre le Vietnam

Le Vietnam ne se vit pas comme les autres pays d’Asie du sud-est. Plus rugueux, plus authentique, plus contrasté. Il en déçoit certains, en ravit beaucoup d’autres.

Quel voyageur seras-tu au Vietnam ? Celui qui se sent oppressé, arnaqué, déçu par la météo ou la bouffe de rue ? Ou au contraire celui qui se régale de ce peuple si différent, si attachant, qui saute sur sa moto à la moindre éclaircie, qui squatte les trottoirs pour manger un phô ou un banh my ?

Sans faire aucun effort, nous avons été conquis … On espère que toi aussi.

Et puis il y a des ambiances qui mettent tout le monde d’accord :

Vietnam
Coucher de soleil parfait à Cat Ba

On vient de partager les 4 points (et quelques anecdotes) qui nous paraissent importants pour ne pas transformer ton séjour au Vietnam en échec cuisant, te dégoûtant du voyage à jamais.

Ceci basé sur nos 37 jours passés là-bas. Pour découvrir, sérieusement cette fois-ci, notre itinéraire, bilan, coups de coeur, voici l’article qu’il vous faut.

Maintenant, nous sommes bien conscients que chaque voyage est unique. Si tu y as déjà été, que tu l’as vécu différemment, partage nous ton expérience en commentaire : que faut-il ajouter à cette liste pour faire de son séjour au Vietnam un pur moment de bonheur ?

ℹ Pour t’abonner au blog et recevoir des notifications et une super newsletter de temps en temps, Clique ici.

16 commentaires

  1. Quel voyageur seras-tu au Vietnam ? Eh ben on vous répondra fin août après nos 36 jours au Vietnam a nous. En attendant, merci pour cet excellent article. On va dévorer les autres!
    Voici notre wish list:

    1. Acheter des sandales de jacinthe d’eau au marché flottant de Cai Bé
    2. Faire sonner trois fois la plus grosse cloche du pays (8 500 Kg) dans la pagode Linh Phuoc
    3. Traverser le lac M’nong à dos d’éléphant
    4. Naviguer en pirogue-barque creusée d’un seul tronc d’arbre sur la rivière Dakbla
    5. Passer dans le corridor du diable
    6. Regarder un spectacle original de marionnettes sur l’eau
    7. Participer à la quête rituelle des moines Bouddhistes du Tak Bath
    8. Déguster un merveilleux Pho Bo et un succulent Banh Mi
    9. Circuler dans les rues de Hanoi en cyclo-pousse
    10. Suivre un cours de cuisine dispensé par les habitants d’ un village perdu
    11. Découvrir la Baie d’Halong à bord d’une Jonque
    12. Décorer les poteries de Dong Trieu
    13. Appréhender la vie nocturne à bord d’un train couchette
    14. Visiter la pagode de la Vieille Dame Céleste
    15. Découvrir la campagne de Hué à vélo
    16. Flâner la nuit dans les ruelles de Hoi An pour admirer les façades s’illuminer de lampions multicolores
    17. Déguster un Banh Xeo au restaurant Kim Oanh et un Cao Lau dans la rue
    18. Admirer la plus importante collection de sculptures chams au monde
    19. Faire du Snorkeling dans les fonds marins de l’ile de Cham
    20. Croiser une tortue dans les eaux de l’île de la Baleine
    Alors, quelle est notre prochaine destination de rêve?

    Qu’en pensez-vous?
    On a hâte … l’attente va être longue
    On racontera ici:
    http://lesnollontdeuxailes.com/notre-nouveau-partenaire-euro-vietnam-diving/
    et ici:
    https://www.facebook.com/lesnollontdeuxailes/
    A suivre
    Bonne route a vous!
    Cécile et jean-Luc

    Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup pour ce très bel article qui résume parfaitement le Vietnam! Je l’ai fait en utilisant les services d’une agence locale, c’était un régal. Nous avons cependant effectué les visites de Hanoï et Saigon par nos propres soins, on prend vite le pli pour les traversées de rues!!!

    Aimé par 1 personne

  3. Très bel article!
    C’est cool d’avoir de vos nouvelles. On partage parfaitement votre avis sur les vietnamiens, rugueux au premier abord… mais d’une grande gentillesse. Un séjour long aide en effet à mieux l’apprécier.

    Vous avez oublié la petite arnaque dont vous avez été victime le jour de notre rencontre à tam coc ay view point, parkings payants bidons, ou parking gratuit à la billetterie si tu arrives à Éviter les gardiens qui se jettent sous tes roues… mieux vaut en rire maintenant…
    Bonne route à vous!

    Aimé par 1 personne

Laisser ici votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s