[Bilan] En Polynésie Française rien ne s’est passé comme prévu

Ça y est.

Le rêve ultime de tous les honey-mooners, plongeurs et navigateurs est sur le point de se réaliser : le vol Air Tahiti Nui AN102 en provenance d’Auckland amorce sa descente vers Papeete.

Déjà dans ta tête défilent les atolls, les lagons, les vahinés, les cocotiers.

Les colliers de fleurs 💐.

Tu as fait le plein de crème solaire, racheté un masque/tuba. Tu penses déjà à ta prochaine publication qui fera râler tous ceux qui sont dans le froid et la pluie.

Captain : « La température au sol est de 20 °C, il pleut, il vente »

Il est marrant ce pilote, j’aime déjà ce pays !

Captain : « Le niveau de vigilance inondations est à l’orange. »

Et puis tu te rappelles vaguement que c’est la saison des pluies. Une grosse averse tous les soirs quoi …

… il a plu tous les jours, toutes les nuits, sans aucune franche éclaircie pendant 10 jours.

La vue splendide sur Moorea depuis les hauteurs de Tahiti : un nuage.

Les pelouses, les sentiers, les routes : des torrents.

Polynésie
La photo sur la baie de Cook (Moorea) : blanche.

Le hors saison n’a jamais aussi bien porté son nom. Certaines heures, il est carrément impossible de mettre le nez dehors.

« Ce n’est pas si grave, on va bosser sur le blog et préparer le Chili, pendant que les enfants jouent paisiblement »

Internet n’a pas fonctionné pendant 3 jours.

Et les enfants sont tombés malades (bah oui, ils ont pris froid, c’est logique).

Attends, je résume la situation : Tu es à Tahiti, bloqué à la maison, sans internet, sans vue, à jouer aux LEGO avec 2 enfants grognons et lire le guide touristique papier édition 2009.

☹ Mais alors ce séjour en Polynésie est complètement raté ?

Non, il est parfaitement réussi, malgré tout. Et pas seulement si tu aimes jouer aux LEGO …

… ou lire le vieux guide touristique dans lequel tu apprends par exemple que la Polynésie regroupent toutes les îles situées dans le triangle Hawaï – Nouvelle-Zélande – l’île de Pâques.

Ces 10 jours en Polynésie Française furent exquis, inattendus, joviaux.

👉 Découvre pourquoi en lisant la suite.

Pourquoi un séjour en Polynésie peut être réussi malgré un temps pourri ?

Parce que …

1. L’accueil polynésien est incroyable

(teaser : sera confirmé sur l’île de Pâques)

Si, comme nous, tu aimes les accueils simples mais généreux, décontractés mais entiers, si tu apprécies être reçu comme un ami et non comme un client, bienvenue en Polynésie (où tu logeras en Faré et non pas au Sofitel évidemment).

Pick-up à l’aéroport, frigo garni, aller/retour gratuit jusqu’au supermarché, prêt des masques/tubas, kayak, et même chaussures de mer, cadeaux souvenirs, apéritifs conviviaux tous ensembles, tutoiement de rigueur …

La grande classe.

2. Tu peux manger du thon frais au prix des sardines de Saint Gilles Croix de Vie

Attends, je ne dis pas que c’est pas cher, mais pour 10 €/kg, tu manges du thon frais pêché local. Le thon, comme le pain et le Nescafe, fait partie des PPN, les produits de première nécessité, dont les prix sont contrôlés.

Alors entre les pâtes au beurre et le riz Buitoni, tu peux placer un mi-cuit de thon rouge.

Ça passe bien.

3. Par tous les temps, tu en prends plein la rétine

Malgré le ciel blanc et la pluie, les vues restent mystiques et l’eau reste bleue lagon. En voiture, de point de vue en point de vue, tu découvres les cartes postales Polynésiennes (sans les vahinés).

La baie de Cook, les bungalows sur pilotis, les sommets qui se dévoilent par intermittence, et les lagons partout, tout le temps, qui brillent de leur bleu si caractéristique.

Polynésie
Même un coucher de soleil peut offrir quelques couleurs sous les nuages.

On a compris pourquoi Atoll (les opticiens) utilise Tahiti comme base publicitaire : beaucoup de fractures rétiniennes à soigner là-bas.

Et encore, tu n’as pas tout vu … lis la suite !

4. Sous l’eau, le spectacle ne dépend pas du temps

Dans les lagons, l’eau conserve sa couleur, sa visibilité et surtout … sa faune exceptionnelle.

C’est l’immanquable du coin.

Que tu sois plongeur expérimenté ou barboteur prudent, il s’offre à toi un spectacle aquatique incroyable. Une concentration de poissons indescriptible à 10 mètres des plages. Requins et raies inclus. 

Le clou du spectacle : une visite au lagoonarium de Moorea. Un immanquable pour toute la famille pour snorkeler toute la journée dans un environnement juste …

… exceptionnel.

Polynésie
Aperçu du lagoonarium (plus de précisions et de photos plus bas dans l’article)

 5. Une journée off c’est trooooop bon

Tu voyages depuis un bout de temps, tu en as plein les guibolles, ton bouquin te manque : parfait.

Une journée sans rien faire, sans rien prévoir, sans aucun remord tombe vraiment à pic.

Retrouver l’ambiance d’une journée off sous la pluie en tour du monde, c’est l’équivalent d’un dimanche de janvier auprès du poêle, à faire des aller-retours entre le dernier Marc Levy et la théière.

C’est trop bon.

6. Pour ne pas s’ennuyer, apéro, apéro, apéro

Le temps est maussade, tu cherches à t’occuper … Tes voisins de faré sont dans la même situation. Nickel.

Apéro ?

Évidemment. De toute façon, il fait nuit à 18h00, il n’y a rien a faire d’autre même par beau temps. 

Te voilà, toi famille tourdumondiste, avec des voisins cyclo-baroudeurs américains vivants à Paris depuis 40 ans et d’autres ex-marins reconvertis dans l’hôtellerie. 

Discussions toutes trouvées : entre poudrage de Trump et traversée du Pacifique en voilier.

Convivial, simple, parfait.

7. En venant de Nouvelle-Zélande, tu remontes le temps

Vivre ce phénomène n’est pas courant pour un européen : il faut traverser le pacifique dans le sens ouest – est.

Nouvelle-Zélande : 12h « d’avance » sur Paris.

Tahïti : 11h « de retard » sur Paris

C’est très simple, tu décolles un jour, tu atterris la veille (il y a environ 5h00 de vol) sans jet lag (1h00 uniquement).

Franchement c’est excellent à vivre et ça occupe une bonne partie du vol pour comprendre.

Et après faut l’expliquer aux enfants : bon courage !

Et toi t’as compris ?

tenor

Fan de Marty Mc Fly, ce vol Auckland – Papeete est fait pour toi.

Tahiti et Moorea en 10 jours : ça donne quoi ?

La Polynésie Française, c’est 118 îles reparties en 5 archipels, couvrant 2,5 millons de km2.

Autrement dit, visiter la Polynésie Française, ça n’existe pas. On préférera dire :

« Avoir un aperçu de quelques îles appartenant à la Polynésie Française ».

Pour nous ce fût 2 îles : Tahiti et Moorea. En 10 jours, difficile de faire plus. Nos amis de la famille CassaFlo on rajouté l’Atoll de Fakarava (archipel des Tuamotu) car ils avaient pris 3 semaines.

Tahiti

Tahiti se visite en 2 jours pleins. Comme toujours, 1 ou 2 jours de plus permettent d’approfondir, de s’égarer, d’en faire plus … La voiture est conseillée pour ne pas dire indispensable.

👉 Notre proposition d’itinéraire sur Tahiti en 3 jours :

Jour 1 : Arrivée, profite de l’accueil Polynésien, trouve une voiture

Jour 2 : Sandwichs dans le coffre, fais le tour de l’île en t’arrêtant aux différentes curiosités.

Polynésie
Vue panoramique de Tahiti depuis sa presqu’île

Entre 2 points de vue et 3 cascades, il y a 3 immanquables selon nous :

  • Le « trou du souffleur » : phénomène intéressant et assez anxiogène … à faire
  • Le point de vue depuis les hauteurs de la presqu’île de Tahiti
  • Un petit coucher de soleil sur le flan ouest de l’île
ℹ Louer une petite voiture a Tahiti : env. 60 € / jour ☹

Jour 3 : Visite à pied de Papeete et surtout de son marché central.

Grignote un plat du coin dans un des stands. Ca ne vaut pas les marchés asiatiques, mais c’est un incontournable pour qui veut un poil connaître la Polynésie.

Traversée vers Moorea dans l’après midi.

Moorea

Moorea c’est l’île la plus facile d’accès qui fournit à la Polynésie Française toutes les images de cartes postales.

Cœur de jungle blotti dans un anneau coralien, elle est d’un vert luxuriant en son centre et d’un bleu lagon sur toute sa périphérie.

C’est sacrément beau.

Et le plus beau est dans l’eau bien sûr.

👉 Notre proposition d’itinéraire à Moorea en 6 jours :

Jour 4 : Arrivée, profite une fois de plus de l’accueil Polynésien, fais 3 courses

Jour 5 : Profite des alentours de ton faré : plage, snorkeling, kayak, plage, sieste, snorkeling, kayak, apéro

Jour 6 : En voiture Simone – tour de l’île

Comme à Tahiti, tout se passe sur la côte ou presque. Pour visiter l’île, une voiture est nécessaire.

Polynésie
Carte postale

La journée  consiste à s’arrêter au gré des envies et des points de vue, le plus fameux d’entre eux étant « le belvédère », au bout de la route qui s’enfonce dans l’île. Une belle vue sur les 2 baies de Moorea t’y attend.

Louer une petite voiture à Moorea : environ 75 € / jour ☹☹

Jour 7 : Immanquable à Moorea : le lagoonarium.

C’est vraiment un bon plan !

Après une petite traversée de 5 minutes, te voilà sur une mini-île au milieu du lagon. Plage de sable blanc, petite cabane privative et surtout : un dédale de cordes tirées sous l’eau pour snorkeler en toute sécurité malgré le courant.

Et là mon ami, il y a du monde sous l’eau !

Requins « pointes blanches », raies, murènes, némo, pour ne citer que les plus célèbres des 1000 poissons que tu y verras. Les raies et les requins te passent quasiment sous les jambes, sous 1 mètre d’eau.

Polynésie
Si tu aimes cette ambiance aquarium, tu peux passer ta journée dans l’eau.

Quel est le secret de cette incroyable concentration de poissons en un seul endroit ?  Ah ah, on ne peut pas dévoiler ça comme ça. Désolé, faut aller sur place.

Lagoonarium 9h00 – 16h00 – 35 € env.

Jour 8 : Tu te feras bien une petite randonnée, non ?

Ça tombe bien, la municipalité à récemment cartographié et balisé de bons petits sentiers sur les hauteurs de l’île. Bon aperçu de jungle ou de plantations, voire de vieilles pierres, agrémenté de points de vue. Impeccable.

Notre choix : sentier dit « des 3 cocotiers », départ belvédère. Entre 3 et 4h l’aller-retour, pour tous les niveaux, avec quelques montées / descentes tout de même.

« Les apéros on toujours une saveur en plus les jours où l’on fait du sport ! »

Jour 9 : Profite une dernière fois des alentours de ton faré : plage, snorkeling, kayak, plage, sieste, snorkeling, kayak, …

Pourquoi ne pas placer un petit restaurant ? Ou sinon se faire un dernier petit bout de steak de thon mi-cuit.

Jour 10 : la journée sacrifiée : transfert, ferry, aéroport, retour, toussa toussa. T’as qu’à trier tes photos.

😃 Bon en fait c’est pas si pénible quand tu prolonges vers l’île de Pâques. Un vol tous les mardi matin vers 3h00.

Les trucs utiles (hyper utiles) à savoir à propos de la Polynésie Française

Monnaie : franc pacifique (XPF), taux de change fixe avec l’euro 1 € = 120 XPF

En Polynésie Française, tout le monde se tutoie, et ce dès la première rencontre et quelque soit ton statut.

L’habitation traditionnelle de Polynésie, mi-maison, mi-bungalow, s’appelle un faré.

L’île de Atuona (archipel des Îles Marquises) abrite les tombes de Paul Gauguin et de Jacques Brel. 

L’archipel des Tuamotu abrite Mururoa, l’ancien centre d’essais nucléaires français,  arrêté en 1996.

Il existe une vilaine bébête qui vit dans le lagon : le poisson-pierre. Enfoui dans le corail ou le sable, si tu marches dessus, tu prends une décharge de venin aussi puissante qu’un cobra. Direct à l’hosto. Ça peut craindre. Chaussures obligatoires mon ami !

Outre le tourisme, la seconde activité économique de la Polynésie est l’industrie perlière. C’est un truc de dingue, dont la technique vient du Japon.

Bilan de 10 jours en Polynésie Française

Polynésie
Si si on a vu un mini bout de ciel bleu

Nous sommes arrivés ici avec quelques cartes postales en tête, laissant imaginer des plages ensoleillées avec cocotiers et vahinés.

Rien de tout ça n’est arrivée.

Les plages sont rares et petites à Tahiti et Moorea, les vahinés ne sont pas seins nues aux bords des paillotes, la météo est vraiment déroutante en saison des pluies.

Certes, il est possible de profiter d’une ambiance croisière de luxe sur le « Paul Gauguin », ou d’un bungalow sur pilotis dans un resort.

Mais si, comme nous, tu recherches autre chose, la Polynésie Française sera d’abord et avant tout un paradis sous-marin !

Agrémenté d’un accueil simple et généreux des Tahitiens, qu’ils soient polynésiens ou non.

D’Europe, on ne vient pas ici par hasard ! C’est loin, c’est cher. C’est vraiment une destination type « voyage d’une vie ».

Nous avons eu la chance d’y goûter pendant 10 petits jours grâce à un itinéraire « tour du monde » qui enjambe le Pacifique.

Si toi aussi tu es dans ce cas, ne rate pas ce stop incroyable au milieu des eaux, et couple le avec quelques jours sur l’île de Pâques.

10 jours sont bien trop courts ! Mais en bons backpackers, on ne pouvait pas faire beaucoup plus. Nous aurions adoré voir les Marquises, des Atolls, et bien plus …

Tu l’as fait ? Fais nous rêver et raconte nous ça en commentaires,  STP !

Bon voyage.

7 commentaires

  1. Bonjour, nous y sommes actuellement … Depuis le 20 mars ( partis le 21 de la nouvelle zelande … Nous avons remonté le temps aussi. Nous serons dans 10 jours à Moorea et on hésitait pour le lagoonarium … Vous nous avez convaincu !! Merci pour ce post !!
    Stéphanie de « La G.Family part courir le monde »

    J'aime

  2. Merci les amis pour ces magnifiques photos et pour nous donner envie de partir.
    Ici à Paris, il neige et il pleut, on nous a annoncé le printemps mais il se fait attendre!!!
    Avec les garçons , on vous suit à chaque étape et ça nous fait rêver . On partage avec vous , mais de loin cette merveilleuse aventure.
    Donc merci pour votre blog et pour nous livrer vos aventures aux 4 coins du monde.
    On vous embrasse bien fort.
    On attend de vos nouvelles avec impatience à chaque nouvelle étape .
    Gros bisous à tous les 4.
    La famille Aguirre 😁

    J'aime

    • Coucou. Merci de nous suivre à chaque étape. On est heureux de partager, n oubliez pas le fil d’actualité mis à jour presque quotidiennement pour des nouvelles fraîches.
      On a croisé des professeurs français qui faisaient un tour d’Asie sur 6 mois, sans perdre leur poste, grâce à un mi-temps annualisé, il existe aussi un système d’échange de poste pour une durée déterminée. Je pourrai vous mettre en contact si ça vous intéresse 😉 notre rêve vous serait peut-être accessible 😄. Bizzz

      J'aime

  3. Après 4 voyages , grande amoureuse de la Polynésie et des polynésiens je suis. Mon plus beau souvenir ce sont les Marquises avec le voyage sur la Cargo mixte l’Aranui qui stoppe dans toutes les îles. Immanquable ! Et puis les atolls avec surtout Rangiroa….

    J'aime

Laisser ici votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s