[Bilan] Nouvelle-Zélande en famille : camping-car, itinéraire, coups de cœur (+ les trucs à savoir absolument)

Avec le recul, on a du mal à y croire.

Nous avons été aux antipodes de la France, à 19.000 km, pour 5 semaines dont 4 en camper-van, sur les 2 îles, en famille.

On n’a vu ni match de rugby, ni hobbit, ni haka, ni même l’épave du « Rainbow Warrior ».

On a roulé, matté, roulé, marché, roulé, roulé …

Mangé 32 boîtes de thon,

Un peu râlé à l’occasion sur la météo,

Bu 75 canettes de bières et 5 bouteilles de vin.

On a découvert un peuple mi-européen, mi-polynésien, sérieux, courtois, accueillant, bienveillant.

On s’est fait des amis, et en avons revu d’autres.

On a cherché et cherché des spots ultimes pour passer de bonnes soirées et matinées face à la nature.

Nouvelle Zélande
Et on a vécu 30 jours dans un mini-van à 4, dans la « joie et la bonne humeur ». (google translate : « dans la gestion et l’organisation »).

Voici l’article bilan !

Itinéraire et résumé du voyage

ℹ Notre séjour en bref
Période de voyage : 5 semaines en janvier 2018
Âges des 2 enfants : 5 ans (twins trip !)
Mode de voyage : principalement camper-van (loué) avec peu d’extras, environ 190 €/jour pour 4 (6ème étape d’un tour du monde)
Logements : camper-van certifié autonome (29 jours) et guesthouses / hotels (7 jours)
Transport : camper-van (29 jours), voiture de location (4 jours)
Itinéraire :

20180226_233557
1. Auckland (5 nuits) > 2. et 3. Coromandel (2 nuits) > 4. Rotorua (4 nuits ) > 5. Taupo (2 nuits) > 6. Tongariro (2 nuits) > 7. Wanganui (1 nuit) > 8. Wellinton (1 nuit) > 9. Abel Tasman (1 nuit) > 10. Greymouth (1 nuit) > 11. Franz Joseph (2 nuits) > 12. Wanaka (2 nuits) > 13. Queenstown (2 nuits) > 14. Lumsden (1 nuit) > 15. Milford Sound (1 nuit) > 16. Queenstown/Glenorky (3 nuits) > 17. Mont Cook (2 nuits) > 18. Fairton (1 nuit) > 19. Christchurch (4 nuits)

Itinéraire détaillé au format wikicamp : http://wctrip.co/nz/22668/15838631

Les 3 gros coups de cœur

Wai-o-tapu (proche n°4 sur la carte)

Nouvelle-Zélande

Wai-o-tapu est au coeur de la région géothermique qui s’étale de Rotorua à Taupo (numéros 4 et 5 sur la carte). C’est un parc payant composé de 3 balades faisables en famille. On y voit toutes les couleurs naturelles possibles.

Du vert, bleu, orange, gris, …. selon la composition des sols, l’eau prend une teinte différente.

On prend un réel plaisir à déambuler dans ces décors et ces odeurs atypiques.

« Si tu viens du Nord, il est fort à parier que ton premier ouaaaah soit ici. »

Wai-o-tapu : A environ 30 km de Rotorua. Env. 20 € l’entrée. 3 sentiers à parcourir pendant 3h00. Une annexe au parc fait son show tous les jours à 10h15. Il s’agit d’un geyser (lady knox geyser). Si tu es chanceux, tu le verras cracher à 10 mètres de haut. Un peu plus au nord, un site gratuit : les mud pools (GPS -38,3419434, 176,3691134)

Tongariro Alpine crossing (n°6 sur la carte)

Nouvelle-Zélande

Cette randonnée est abusivement vendue comme « la plus belle du monde ». Elle n’en reste pas moins incroyable. En 7h de temps, tu peux y voir un panel de paysages et de couleurs exceptionnels.

Du bleu-lac, du rouge-cratère, un volcan parfaitement formé, une petite montée pour transpirer un peu, un finish paisible en forêt : un excellent cocktail pour cette randonnée à la journée.

Ne voulant pas ressentir les souffrances de Sam portant Frodon, on n’a pas engagé les enfants dans cette randonnée. On l’a faite chacun notre tour, toujours bien accompagné.

Tongariro Alpine crossing : l’organisation est un peu pénible car il s’agit d’un one-way. Il faut donc recourir à un service de navette (20 € env. si secteur proche) ou à l’entre-aide entre voyageurs. Départ au parking Mangatepopo road GPS -39,1442953, 175,5807753. Arrivée aux coordonnées GPS  -39,0734030, 175,6640120. Randonnée accessible à tous ceux qui peuvent marcher 7h00. Prévoir vêtements pluie et froid.

Mont Cook (n°17 sur la carte)

Nouvelle-Zélande

Aaaah le mont cook … Un vrai petit village de montagne niché à 750 mètres d’altitude. On y vient pour randonner dans une ambiance plutôt familiale même si une des ballades est d’un bon niveau (ça grimpe, ça grimpe sur 2200 marches sur le Sealy track et plus si affinités).

☝️D’ailleurs, le prochain qui fait le Sealy track devrait y trouver un bout de poumon appartenant à une certaine Muriel C. Merci de nous prévenir en commentaires si vous le trouvez. Ça lui manque un peu. 🤣

On vient aussi au mont Cook pour se poser une nuit dans l’agréable camping avec vue qui sert de camp de base local.

Il existe une alternative camping excellente à 60 km sur la route 8 au bord du lac Pukaki. GPS -44,1839430, 170,1506452. Spot gratuit incroyable, accessible à tous types de véhicules et campeurs.

Mont Cook Camping du DOC env. 7 € par personne. Commodités sur place sauf les douches (au village). La randonnée la plus prisée est la « hooker valley track », un aller retour facile de 3-4 heures avec ponts suspendus, un glacier et quelques icebergs au bout. Top. Au moins 2 autres randonnées possibles.

A faire aussi …

Région géothermique de Rotorua / Taupo (n°5 et 6 sur la carte)

Région incontournable de l’île du nord, c’est ici que tu verras toute la palette d’odeurs et de couleurs des entrailles de la Terre.

Si le site de Wai-o-tapu (voir ci-dessus) est le coeur de cette région géothermique, Rotorua en est la tête. Et la route qui mène à Taupo : la colonne vertébrale.

Des sources d’eaux chaudes (baignables), des rivières d’un bleu parfait, des boues sulfureuses et bouillonnantes : arrête toi au gré des envies.

Ça pue mais c’est top.

ℹ Un exemple d’arrêt parmi d’autres : bains chauds naturels et gratuits « hot and cold » sur la route de Wai-o-tapu (GPS -38,3558302, 176,3642922). Avec une bière fraîche, c’est exquis.

Wanaka (n°12 sur la carte) …

Nouvelle Zélande

Wanaka c’est LA petite ville où se poser quelques jours pour vivre simplement d’amour et d’eau fraîche.

Bien plus facile que sa voisine Queenstown, tu t’y sentiras tellement bien que tu auras la flemme de continuer ta route.

Wanaka : Outre passer 1000 heures autour du charmant lac, le coin est bien fourni en randonnées à la journée. Exemple l’ascension du Roy peak (photo ci-dessus).

Glenorky (n°16 sur la carte) 

Nouvelle-Zélande

Aller à Glenorky c’est avant tout s’extasier sur la route qui y mène depuis Queentown, le long du lac wakatipu.

Tout y est : camping gratuit genre « spot ultime », des points de vue, des stops pour prendre un bon bain après une balade (exemple :  « Bob’s cove » ).

A l’arrivée un village paisible avec quelques balades pour tous les niveaux.

Glenorky : La route aller-retour se fait aisément dans la journée depuis Queenstown. Cependant une nuit le long de la route est sacrément un bon plan. Exemple au point GPS -44.992442, 168.430806.

Milford sound (n°15 sur la carte) …

Nouvelle-Zélande

Milford sound … C’est où ça ?

Il s’agit d’un fjord accessible par la (incroyable) route qui serpente depuis Te Anau dans le sud-ouest du pays.

« Un endroit idyllique et photogénique comme la NZ sait t’en donner ».

Une mini-croisière de 2h est possible sur place pour aller rencontrer l’Océan Pacifique, ou plutôt la mer de Tasman pour être précis. On n’a pas fait

On s’est régalé d’un apéro face à la nature et complètement seuls, en fin de journée.

Milford Sound : Route d’accès prodigieuse. Fjord paradisiaque à l’arrivée. Ça vaut le détour, vraiment.

On aurait pu zapper …

Attends …. On n’est pas en train de dire que certains endroits ne valent pas le coup, qu’on s’y sent mal, que c’est moche.

Non non non. On dit juste que sur une durée limitée, en l’occurrence 5 semaines, il faut savoir dire non.

tenor (1).gif

Choisir d’aller là où tu ne reverras pas de sitôt un truc pareil.

Alors si tu as déjà tes habitudes à Etretat ou sur la côte provençale, on serait toi, on réfléchirait à 2 fois avant d’aller dans les coins qui suivent :

Sur la presqu’île de Coromandel (2 et 3 sur la carte)

Des spots sympas mais pas à la hauteur des 19.000 km du voyage pour arriver ici.

« Attends, il y a quand même une plage où tu creuses et il y a de l’eau chaude au fond pour faire un jacuzzi ! »

« C’est vrai »

Mais ça reste une boucle de 500 km qui ne nous aura pas fait wahouou.

Et on ne dit pas ça parce qu’il a plu 🤔.

Dans le parc Abel Tasman (9 sur la carte)

Très bel endroit pour randonner, bivouaquer et kayaker sur 1 ou plusieurs jours, dans un air méditerranéen. Il en aurait fallu plus pour scotcher les 300joursdumonde.com.

Beaucoup de route (en aller/retour) pour des émotionnettes.

Et on ne dit pas ça parce qu’on est devenu vieux et blasés. (Le premier qui dit qu’on est vieux ou blasés est prié de s’expliquer en commentaires).

Le long de la West Coast île du Sud (10 et 11 sur la carte)

Sacré west coast …. c’est long, c’est long. Parsemé de belles vues depuis la route côtière, l’objectif demeure en général de rejoindre les glaciers Fox et Franz Josef …. enfin ce qu’il en reste.

Ils ont tellement reculé depuis 10 ans que la rencontre avec les monstres glacés est devenue une lointaine observation après une baladounette sur des cailloux. Il existe des randonnées avec guide ou en hélicoptère pour les voir vraiment.

Si tu es en mode « je ne ressortirai pas un dollar », franchement le détour ne vaut pas vraiment la peine.

Et on ne dit pas ça parce, qu’entre temps, on a vu le Perito Moreno 😅 (en fait si).

On aurait aimé (dû) essayer …

« On regrette toujours ce qu’on ne fait pas. »

Pris dans la spirale kilométrique du road trip, à surveiller la jauge et le calendrier, tu te retrouves à devoir zapper des endroits, sous la contrainte.

Nous regrettons particulièrement Kaikoura (au nord de Christchurch) et Curio Bay (region des Catlins, sud-est de l’île sud). En effet ces 2 endroits sont réputés pour leur faune marine.

Matter des baleines pour l’un, nager avec des dauphins pour l’autre.

Les statistiques sont formelles : 100 % des voyageurs qui ont aimés y sont allés.

👉 Nous sommes sûrs que pleins d’autres endroits exceptionnels existent en Nouvelle-Zélande … Tu en connais ? Raconte nous ça en commentaires.

La vidéo du voyage

Les studios des 300joursdumonde.com t’ont concocté une vidéo qui va te donner un aperçu du pays. Assis toi confortablement et clique sur play :

Les trucs que tu dois absolument savoir sur la NZ

Sérieusement, ne fais pas tes valises pour la NZ avant de lire ce paragraphe :

  • Si tu es français, en plus du palmarès des All-blacks, tu dois absolument connaître l’histoire de l’affaire Rainbow Warrior et faire profil bas si un néo-Zélandais t’en parle. Si tu es plongeur (même français), l’épave se visite à « Matauri Bay » au nord.
  • Le peuple néo-zélandais autochtone (les Maoris) est Polynésien. Il partage les mêmes ancêtres que les Tahitiens ou Marquisiens pour ne citer qu’eux. Ce peuple est arrivé sur l’île vers l’an 900. Ceci fait de la Nouvelle-Zélande le pays le plus récemment peuplé de la planète. Il n’a aucun point commun avec les aborigènes australiens.
  • On surnomme les habitants les kiwis, du nom d’un oiseau endémique (sans ailes) nocturne qui n’existe qu’ici.
  • L’emblème du pays est une fougère argentée . On la trouve sur le maillot des rugbymen, la queue des avions, les pièces de monnaie par exemple.
  • La capitale politique du pays n’est pas Auckland mais Wellington
  • L’île du Sud est infectée de mouches des sables (sandflies). Quasiment invisibles, leur piqûre est un supplice pendant 48h minimum. Au camping, tu imploreras le vent pour les chasser.
  • Le saut à l’élastique a été inventé près de Queenstown à la fin du XIX ème siècle. Depuis, la région a obtenu une réputation de paradis de l’adrénaline.
  • Les fast-foods ici servent du fish’n chips. C’est le repas sur le pouce de base.
  • En 2011, Christchurch a été dévastée par un tremblement de terre qui a fait presque 200 victimes. Les stigmates sont encore visibles aujourd’hui.

👍 Voilà qui est lu : tu peux te présenter à l’immigration sans risque.

Le bilan vu par les 300joursdumonde.com

Nouvelle-Zélande
La Nouvelle-Zélande est lointaine et onéreuse : ceci crée des envies élevées.

Heureusement, elle tient beaucoup de ses promesses. Les zones géothermiques sont remarquables. Les routes sont sompteuses. La variété des paysages accessibles facilement rend les road-trips passionnants.

De plus, les voyageurs et jeunes expatriés sont nombreux. Les rencontres y sont riches et nombreuses.

Si c’était à refaire ? L’itinéraire ne serait pas tour à fait le même. Nous zapperions Coromandel, Abel Tasman et la West Coast au profit de Kaikoura et les Catlins …

… pour peut-être avoir d’autres regrets …

Ami voyageur, tu veux prendre une bonne bouffée de soufre ? Nager dans une eau de glacier ? Voguer dans un fjord ? Trekker dans le Mordor ?

Alors prends vite tes billets : direction les antipodes de la France, en Nouvelle-Zélande, et raconte nous ton voyage !

▶️ Voir tous les articles sur la Nouvelle-Zélande

▶️ Revivre le voyage au jour le jour

6 commentaires

  1. Superbe article pratico pratique mais aussi avec votre ressenti ! Merci beaucoup.
    Et faire le parcours en voiture de location à votre avis avec hostels, auberges ou tente en camping ? Fesable au niveau pratique ? Et intéressant niveau budget?

    J'aime

  2. Bonsoir,
    Merci pour ce bilan. Je partage la plupart de vos ressentis – au moins pour ceux que nous avons en commun ! Je ne suis pas fan de Coromandel, c’est beau mais rien d’unique. Des Cathedral Cove et des Hot Water Beach, il y en a à d’autres endroits de la NZ. Idem pour la Côte Ouest, mieux vaut voir le Mont Cook de l’autre côté et les glaciers sont trop décevants (surtout quand on vu le Perito Moreno !!!!). J’avais fait une marche sur le Franz Josef en 2004, il était encore tout à fait présentable…
    Je partage moins en ce qui concerne Abel Tasman, j’ai adoré nos deux jours de marche sous un grand soleil 🙂
    Kaikoura, n’ayez pas de regrets, en fait de baleines, ce sont des cachalots. Généralement, pendant le tour, on n’en voit qu’un, deux si on est chanceux. Quand je dis voir : on voit son dos pendant les 5 mn où il vient souffler à la surface et sa queue quand il plonge. Par contre, il y a des colonies d’otaries mais là encore, ce n’est pas le seul endroit et ça fait un détour.
    Catlins, oui c’est vraiment l’endroit où aller, d’abord parce que peu y vont donc cela reste plutôt sauvage et ensuite parce qu’on y voit beaucoup d’animaux.

    J'aime

    • Excellent !
      Merci pour toutes ces précisions. On voit tout de suite le regard d’experte sur la région 😃.
      Abel Tasman, on aurait dû faire le canoë…. Ça fait 2 commentaires qu’on nous dit ça. On a fait nos radins, tant pis pour nous 😅.
      Tout le meilleurs

      J'aime

  3. Super article comme d’hab !!
    Je me permettrai d’apporter un second avis sur la péninsule du coromandel et surtout sur Abel Tasman.
    Coromandel : éviter a tout prix les lieux touristiques (comme la fameuse plage où creuser sa baignoire), mais on a adoré une immense plage déserte juste pour nous deux en amoureux, on a fait les « cons » dans les vagues pendant 2h, et nous avons terminé le voyage par là et c’était un moment magique, nous avons ça fait du bien de retomber en enfance 😍
    Abel Tasman : y aller par beau temps est essentiel, nous avons opté pour l’option bateau taxi + rando de 20km pour le retour au van–> c’était top! On a été débarqués naufragés sur une plage sublime le matin, puis à pied avec plusieurs arrêts baignades / snorkeling / bronzette / pique nique en chemin, pour finir épuisés mais au top après une super journée avec de jolies plages dans un resto très chouette à l’embarquement des bateaux taxis.
    Bref tout est une question de point de vue et le temps joue énormément !
    Wai of tapu était sympa, mais sous une pluie incessante, cela faisait partie des points que nous aurions pu éviter en ce qui nous concerne.
    En revanche, je vous suis à 100% sur le Roy’s peak, tongariro et le lac tekapo !!

    J'aime

    • Salut Elodie
      L’impact météo est effectivement très important ! Ici, peut être plus qu’ailleurs. Ce qui est génial c’est que chaque expérience est unique. C’est cool d’avoir pu partager un bout de voyage. A bientôt.

      J'aime

Laisser ici votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s